Découvrez également

Débuter le skateboard, oui, mais bien accompagné !

adminguidesp | 06.05.2020 à 00h00Mis à jour le 18.08.2022 à 08h47
Débuter le skateboard, oui, mais bien accompagné !

Le skateboard est un loisir qui ne connaît pas la crise. Après un passage à vide au début des années 90, la planche à roulette n’a plus arrêté sa folle progression. Tout d’abord mode de vie « rebelle », le skate s’est assagit.

Les anciens adolescents sont devenus parents et la discipline, à défaut de s’être structurée par le biais de fédérations est fortement poussée par ses marques qui entretiennent une importante exposition médiatique et donnent toujours envie aux adolescents.

Nouveauté, les enfants mais aussi leurs parents veulent eux aussi tâter de la planche et le petit monde du skateboard, même s’il ne renie pas ses racines alternatives, n’est plus mal vu. Alors les mairies construisent des skateparks et des moniteurs diplômés d’État organisent même des cours de skate.

Depuis quelques années, l’essor des cruisers (ces petites planches au look rétro) et les skates électriques ont aussi donné envie de pratiquer à de nouveaux publics.

Ne reste plus qu’à apprendre à skater !

 

Apprendre le skateboard, c’est facile lorsqu’on est bien accompagné

Monter sur un skate est simple. Rester dessus l’est moins. C’est pourquoi tous les débutants tombent. Et même au bout de plusieurs mois et années de pratique, les chutes sont, sinon quotidiennes, au moins très régulières. Pour éviter de se blesser ou d’être dégoûté, il y a des trucs et des techniques.

Les bases du skateboard ne sont pas difficiles à assimiler. En quelques semaines de pratique, le débutant peut avoir suffisamment de technique et de maîtrise pour savoir pousser, rouler, tourner, freiner et s’arrêter. Les plus casse-cous auront déjà tenté de gravir des obstacles et auront testé leur planche sur les rampes ou les skateparks avec plus ou moins de bonheur.

Mais l’important en skateboard c’est surtout de progresser et de se faire plaisir : alors chacun y va à son rythme et si compétition il y a, c’est entre le skateur et …lui-même. Peu de rivalité dans cette discipline mais beaucoup de compréhension et d’entraide : le béton est toujours le plus fort et il y a tellement de figures à réaliser que l’important c’est de s’amuser avec ses amis et d’apprécier l’instant magique ou la figure travaillée avec assiduité rentre enfin !

 

Des conseils pour bien débuter en skate

Pour revenir aux bases, la plupart des débutants n’osent pas demander aux skateurs expérimentés. Et c’est bien dommage. Et comme les cours de skateboard sont encore peu répandus, beaucoup prennent de mauvaises habitudes et apprennent seul, difficilement, certains mouvements qui sont pourtant simples lorsqu’ils sont bien expliqués.

C’est face à ce constat qu’est né un site dédié à l’apprentissage du skate. Le site web de la Skateboard Academy propose plus de 50 pages pour tout savoir lorsqu’on débute en skateboard. Le webmaster, ancien moniteur de skate et skateur avec plus de 20 ans de pratique explique patiemment tout ce qu’il faut savoir : matos, erreurs fréquentes, exercices, figures de base…

Sur Guide-sport nous avons également d’autres conseils et astuces à vous donner si vous êtes intéressés par les skateboards électriques.

  • Partager :
  • Réagir :

Vos réactions

Poster un commentaire

captcha