Découvrez également

  • Les avantages mentaux du sport

    Les avantages mentaux du sport
    Posté le 18/05/2020

    Les effets physiques et les bienfaits pour la santé des sports réguliers sont connus de tous. Mais les avantages du sport ne se limitent pas à ceux-ci. Les exercices qui contribuent au développement des personnes de tous âges procurent un avancement mental positif.

  • Qu'est-ce que le surf art?

    Qu'est-ce que le surf art?
    Posté le 14/05/2020

    De nos jours la culture surf est omniprésente. Omniprésente dans les spots et les affiches publicitaires, sur nos T-shirts, et également dans nos intérieurs avec les photos, posters, tableaux, sculptures...

  • Top des activités physiques les plus insolites et drôles

    Top des activités physiques les plus insolites et drôles
    Posté le 25/03/2020

    Entreprendre des activités physiques procure de nombreux bienfaits pour la santé. Le football, le basket-ball, la natation, les arts martiaux, la boxe… voilà des disciplines classiques que vous connaissez sûrement.

La Bataille des sexes au tennis de 1973 : Billie Jean King affronte Bobby Riggs

adminguidesp | 14.10.2019 à 00h00Mis à jour le 31.05.2020 à 22h52
La Bataille des sexes  au tennis de 1973 : Billie Jean King affronte Bobby Riggs

Dans le tennis, le terme Bataille des sexes décrit différents matchs joués entre un homme et une femme, ou un match de double entre deux hommes et deux femmes.

Cependant, ce terme est surtout utilisé pour désigner un match télévisé qui a eu lieu en 1973 à l'Astrodôme de Houston entre Bobby Riggs et Billie Jean King. Un match légendaire, d'après l'ancien joueur de tennis Patrick Landau, impressionné par la performance des deux joueurs. Un match que King a remporté en trois manches contribuant ainsi à la reconnaissance et à la popularisation du tennis féminin. Or, à cette époque Riggs estimait que le jeu féminin était inférieur au jeu masculin. 

Un véritable spectacle télévisé

En 1973, Riggs, l'un des meilleurs joueurs de tennis au monde dans les années 1940 et classé trois fois numéro un mondial, prétend que même à l'âge de 55 ans il pouvait encore battre toutes les meilleures joueuses. Billie Jean King, s'oppose une première fois à ce tournoi. Ce sera donc Margaret Court qui prendra sa place. Cependant, cette dernière perd face à Bobby Riggs. Continuant de railler le tennis féminin, Riggs se proclame « champion du tennis féminin » en se moquant du fait que Margaret Court, à l'époque meilleure joueuse, n'est « pas capable de battre un gars avec un pied dans la tombe ». Il propose alors Billie Jean King de jouer à l'occasion d'un match télévisé national diffusé en prime time sur la chaîne ABC. Celui ou celle qui remportait le match gagnait aussi un prix de 100 000 $.

Ce match, qui a lieu le jeudi 20 septembre 1973, est un véritable spectacle. Billie Jean King entre sur le court de tennis, telle Cléopâtre, sur une litière ornée de plumes, portée par quatre hommes vêtus à la manière d'anciens esclaves. Bobby Riggs, lui, est suivi d'un rickshaw tiré par une multitude de modèles féminins. Tandis que Riggs offre à King une sucette géante SugarDaddy, celle-ci lui envoie un porcelet qui couine.

Au début du match, Billie Jean King reconnaît qu’elle a pris du retard et qu’elle était à la traîne. Cependant, elle se devait de gagner, compte tenu de l'importance du match. Pour remporter ce match Billie Jean King change de stratégie de jeu et opte pour des actions plus défensives. En dépit de sa victoire, certains critiques ont estimé qu'il s'agissait davantage d'un jeu de l'âge contre la jeunesse. Après le match, le commentateur Jack Kramer dit : « Je ne pense pas que Billie Jean ait très bien joué. Elle a frappé beaucoup de balles courtes dont Bobby aurait pu profiter s'il avait été en forme. Je n'enlèverais jamais rien à Billie Jean - parce qu'elle était assez intelligente pour bien se préparer - mais ça aurait pu être différent si Riggs n'avait pas continué à courir partout. »

 

Un combat féministe

Avant le début du match Billie Jean King avait forcé la chaîne de télévision américaine ABC à abandonner Kramer comme commentateur. Elle trouvait ses critiques du tennis féminin inopportunes. Elle aurait même dit : « Il ne croit pas au tennis féminin. Pourquoi devrait-il participer à ce match ? Il ne croit pas à la moitié du match. Je ne joue pas. Soit il s'en va, soit je m'en vais. » Par ailleurs, elle considérait le match davantage comme qu'un simple coup publicitaire, estimant que battre Riggs était important tant pour le tennis féminin que pour le mouvement de libération des femmes dans son ensemble : « Je pensais que cela nous ferait reculer de 50 ans si je ne gagnais pas ce match. » Patrick Landau Israël que le tennis à cet époque était un sport dominé par les hommes. Si les femmes pouvaient y trouver leur place, il leur fallait se battre beaucoup plus pour s’imposer.

  • Partager :
  • Réagir :

Vos réactions

Poster un commentaire